Histoire du Cigare

Cigare – Définition

La fabrication d'un cigare

Un cigare est un cylindre formé d’une feuille de tabac enroulée en spirale sur d’autres feuilles pliées ou roulées (ensemble que l’on nomme « liga » ou « ligada » pour les Cubains), ou remplie de feuilles de tabac hachées en petits morceaux (pour les cigares de moindre qualité).

Ce sont des produits organiques et naturels, appréciés pour leurs différents arômes. On en porte le bout appelé « pied » (l’autre extrémité, que l’on coupe, est appelée « tête ») à incandescence afin soit d’en inhaler la fumée soit de la garder dans la bouche. En effet, à la différence du tabac acide des cigarettes, la fumée d’un cigare n’a pas besoin d’être inhalée pour en sentir la pleine saveur et les pleins effets. La plupart des amateurs n’inhalent pas la fumée.

Comme beaucoup de substances organiques et spécialement végétales, les cigares s’humidifient ou se dessèchent en prenant ou rendant de l’humidité à l’atmosphère ambiante. (source Wikipedia)

Composition d’un cigare

Composition et fabrication : Les différentes fabrications

Il existe différentes qualités de cigare.

  • Totalmente a mano : Cigare de haute qualité, il est entièrement fabriqué à la main.
  • Hecho a mano : Cigare de bonne qualité. Il est en partie fait à la main (la cape et la sous-cape) tandis que la tripe est faite à la machine.
  • Máquina : Cigare fait pour la grande production. Ils sont entièrement fabriqués à la machine.

La majeure partie des cigares est de fabrication « Hecho a mano » qui est le meilleur rapport qualité/prix pour un cigare.

La tripe

L’intérieur du cigare ou le coeur. elle est constituée de trois types de feuilles de tabac venant de différentes parties du tabac :

  • le volado : la feuille qui assure la combustion du cigare.
  • le seco : la feuille qui donne l’arôme du cigare.
  • le ligero : la feuille qui donne la force ou non du cigare. Elle provient de la partie supérieure de la plante (donc exposée au soleil).

La Sous-cape

Elle est plus couramment nommée « capote ». elle enveloppe la tripe et est juste avant la cape. Elle est composée de deux demi-feuilles enroulées l’une dans un sens, l’autre dans le sens opposé pour le maintien de la tripe.

La Cape

La Cape est la partie la plus connue du cigare. C’est la feuille qui enrobe le cigare. C’est la première chose qu’on voit, elle donne la couleur, elle influe sur la combustion ou encore la cendre.

Elle est cultivée dans le monde entier. Notamment à Cuba principalement dans la région de Viñales. En Équateur, au Cameroun, en Indonésie, au Brésil, et au Nicaragua. Elle n’influe que très peu sur le gout du cigare (de 2 à 10 %). En raison de la faible importance en poids et en épaisseur de cette feuille, mais également en raison de son unique destination esthétique. La tendance ancienne était d’identifier un cigare puissant par sa cape sombre et inversement pour une cape claire. C’est un critère révolu avec la généralisation des capes sombres pour des raisons commerciales (Tendance des amateurs à se porter vers un cigare à cape sombre plutôt qu’à cape claire.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *